Grenoble mobilisé contre le cpe

anti cpe
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Témoignage violence policière à Tours

Aller en bas 
AuteurMessage
patbakou



Nombre de messages : 84
Date d'inscription : 15/03/2006

MessageSujet: Témoignage violence policière à Tours   Dim 2 Avr à 21:56

Voici le témoignage d'un copain étudiant anti-CPE très actif pendant les manifs et blocages à Tours.

<<<
Récit de mon interpellation à Tours le 31 Mars 2006, à 12h.

Dès 11h je me trouve place Jean Jaurès. Avec quelques camarades étudiants nous participons à un rassemblement appelé par le collectif des sans papiers et des demandeurs d’asiles. Peu avant midi, je pars avec mon amie J. acheter à manger. La sandwicherie est à une quarantaine de mètres de la place Jean Jaurès.

C’est devant cette sandwicherie que deux policiers en civils m’arrêtent. Ils arrivent par derrière, me montrent furtivement leurs cartes de police et me disent : " Monsieur ***, suivez nous. " Ils m’empoignent alors chacun un bras et m’éloignent de la place Jean Jaurès, direction la rue de Bordeaux.

Je dis à mon amie de partir tout de suite prévenir les camarades qui sont place Jean Jaurès. J’alerte la population en criant : " Je m’appelle Antoine Bureau, je suis militant anti-CPE, la police est en train de m’arrêter alors que j’acheter un sandwich, prévenez les gens qui sont place Jean Jaurès et ceux qui sont à la faculté. "
Au début de la rue de Bordeaux, ils m’emmènent dans le renfoncement d’une galerie marchande, me plaquent contre la vitrine d’un magasin et me passent les menottes. Je continue d’alerter les passants. Les policiers sont vite débordés par l’arrivée de mes camardes. Ceux-ci protestent contre l’arrestation et essaient de s’interposer. Un policier appelle alors la voiture d’urgence. Celle-ci déboule rue de Bordeaux et stoppe à notre hauteur. Le conducteur et le passager sortent, leur tonfas à la main pour disperser par la force mes camarades. Ils m’embarquent violemment dans la voiture. Ils démarrent à toute vitesse, malgré la présence de personnes devant la voiture. Le passager dit clairement : " Ecrase les on s’en fout, faut dégager ! ", ou alors : " On sort les gazer ! " Les personnes se poussent au dernier moment.
Deux policiers sont assis à côté de moi. Celui qui se place à l’opposé de moi me lance un premier coup de poing sur le visage en me traitant de " sale enculé de gauchiste de merde. " Puis ont volé les " enfoiré ! ", " connard ! ", " fils de pute ! ", " ordure ! ". Il me frappe une deuxième fois au ventre : " Tu vas voir sale bicot ce que c’est la gégène ! ", " Cette nuit on viendra te casser toutes les dents ! ", " Tu vas payer cher, on va te péter ta gueule de merde ! ", " On n’aurait pas d’ordre tu serais déjà mort ! "

Arrivés dans le parking du commissariat, le même policier me sort de la voiture en m’étranglant à l’aide de mon écharpe. Je demande la venue immédiate d’un médecin pour constater les coups. Il me répond : " Le jour où je t’envoie un médecin ce sera un médecin légiste. " Là il me jette contre un chambranle de porte en se marrant. Puis il me traîne jusqu’au bureau des gardes à vue. Je demande la raison de ma présence. Il m’empoigne par le col et me dit : " Ferme ta gueule, je t’entends parler encore une fois je t’explose ! T’as compris connard ? " Il m’arrache mes habits pour les fouiller. Déchire mes badges " non à l’université de classe " et " agir contre la guerre " en détériorant ma veste. Ils me mettent nu, sans me toucher, je peux me rhabiller. Puis, ils me jettent dans une cellule. Un quart d’heure plus tard, un policier vient me signaler que je suis en garde à vue pour 24 heures. Le motif : dégradations en bande organisée sur les locaux de l’UMP. Je suis resté entre 4 et 5 heures en cellule. J’avais demandé un médecin, je ne l’ai pas vu. Je n’ai rien signé, à part ma levée de garde à vue.

Je dénonce ici fermement les violences physiques et verbales, les intimidations et les injures racistes que les forces de police m’ont fait subir.

Antoine ******

Je suis convoqué le 28 juin 2006 à 9h au tribunal de Tours pour comparaître avec 5 autres camarades.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
inter_milieux



Nombre de messages : 135
Date d'inscription : 22/03/2006

MessageSujet: Re: Témoignage violence policière à Tours   Dim 2 Avr à 22:26

est-ce vrai que cet antoine a saccagé les locaux de l'UMP ?

ça aurait été bien de préciser, quand meme !

(je suis pas du tout pro-UMP, mais bon, si on pète un truc, c'est normal d'être interpelé... même si là, ça a l'air beaucoup trop violent pour une dégradation de locaux)

il y a des abus de la BAC et autres CRS, mais je ne m'oppose pas aux interpellations de ceux qui les chargent... je crois que le plus intelligent est de se barrer plutot que de jouer au plus fort
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jeanot 38



Nombre de messages : 167
Date d'inscription : 15/03/2006

MessageSujet: Re: Témoignage violence policière à Tours   Dim 2 Avr à 22:46

Juste taper "violences policières" sur google... plus d'un million de pages en français.....
le sujet n'est pas de savoir si Antoine a fait ceci ou celà, le sujet c'est que nos "forces de l'ordre" s'affranchissent sans problèmes des lois qu'ils doivent défendre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
blackduty



Nombre de messages : 98
Date d'inscription : 23/03/2006

MessageSujet: Re: Témoignage violence policière à Tours   Dim 2 Avr à 23:31

D'un autre coté, il faut savoir que le terme violence policiere est utilisé a toute les sauces.
J'admet qu'il y a des derapages et bavures mais il faut pas partir dans l'autre extreme !
Sinon on en arrive a ce que tu as gentillement expliqué dans un autre post:
Les fonctionnaires sont tous des feineants, les bloqueurs tous des glandeurs, les juges sont tous corrompus, les politiques tous vendu, etc... on arrive presque au raisonnement qui fait le succes du FN... (apres on s'etonne des scores qu'il realise Rolling Eyes)

De plus, ton super exemple google est totalement stupide vu que la recherche ne se resume pas a dire qu'a chaques articles il y a eu une violence policiere en France.

On peut avoir 3,5, 10 articles sur la meme. (sachant que l'on peut avoir le meme article plusieurs fois...)
On peut avoir autant sur des violences ayant eu lieu dans d'autres pays
On peut avoir des personnes qui condamne une violence policiere (et oui,ça fait un autre article, google ne cherche que les mots donnés)

Alors reflechi un peu plus, merci.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Témoignage violence policière à Tours   

Revenir en haut Aller en bas
 
Témoignage violence policière à Tours
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Fermeture de la ligne Caen-Le Mans-Tours ?
» [20 Km de Tours 2008] Gégé
» Pirouettes/Pivots de plusieurs tours
» [Exceptionnel] Ligne Caen <=> Tours
» Prochain adversaire..Tours à Furiani

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Grenoble mobilisé contre le cpe :: Divers-
Sauter vers: