Grenoble mobilisé contre le cpe

anti cpe
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Sur les casseurs...

Aller en bas 
AuteurMessage
AucuAucu



Nombre de messages : 7
Date d'inscription : 28/03/2006

MessageSujet: Sur les casseurs...   Mar 28 Mar à 22:28

Depuis le début de ce mouvement tous les médias s’acharnent à diaboliser ce projet de loi, à justifier les grèves et à donner bonne conscience aux étudiants les plus propres sur eux. TOUT LE MONDE fait grève, faites grèves vous êtes à la mode. La « jeunesse » descend dans la rue et parle de « faire plier Villepin » (le « de » à disparut, sans doute un peu trop noble pour un futur candidat), « reculer le gouvernement » et « retirer le CPE ». C’est la fête et les « étudiants » sont jeunes et fous, c’est de leur age.

Et puis d’un coup à la surprise générale des « casseurs » commencent à apparaître dans les manifs et menacent de « décrédibiliser le mouvement ». Les étudiants s’affolent, de la violence, des non-étudiants, des pauvres ! C’est le début de la panique. Et tout le monde de se demander d’où sortent ces voyous et ce qu’ils peuvent bien faire ici, c’est vrai quoi une manif d’étudiants c’est sérieux. Personne ne veut de ces crêtes et de ces capuches, « d’ailleurs si ça continue le mouvement va foirer à cause d’eux …»

Mais bande de petits malins, à votre avis qu’est ce qui a changé depuis les émeutes de septembre ? Quelles mesures gouvernementales ou autres ont étés susceptibles de calmer la rage de ceux qui se sont déjà révoltés une fois ? Rien. La seule réponse a été une répression policière et un couvre-feu dignes d’un état fasciste. Il n’est alors pas difficile de comprendre que ces mêmes personnes ayant toujours autant de raison de se révolter descendent dans la rue une deuxième fois cette année.

Il y a une chanson des sales majestés qui dit : « un jour ils viendront dans vos villes ceux qui n’ont plus rien à perdre, ils viendront lécher vos vitrines à grands coups de barre à mine ». Et je trouve que cela résume vraiment la situation, les « casseurs » de france2 sont juste des gars qui n’ont absolument rien à perdre et qui tant qu’à faire préfèrent tenter un truc.
Mais ces « jeunes à ne pas confondre avec les étudiants » sont une véritable chance pour le gouvernement et on peut déjà sentir la fin du mouvement, les « responsables » sont pointés du doigt. C’est tout juste si on n’entend pas les politiques expliquer qu’ils dialogueraient bien s’il n’y avait pas cette violence mais qu’il leur est impossible de céder face à de tels vandales. Et les étudiants tombent dans le panneau et ne se plaignent plus que de ces « fauteurs de troubles », l’ennemi à changé : tous unis contre l’ennemi.

Comme l’a dit Lénine pour comprendre le problème il faut chercher à qui cela profite. Ici c’est plutôt facile. Si des émeutes viennent à éclater dans toute la France il y a fort à parier que les « citoyens » terrorisés iront voter « pour l’ordre et la sécurité » comme ça s’est déjà vu. On peut soupçonner la même attitude de la part des étudiants frustrés qui grognent contre les grèves et même d’une petite partie des (futur ex) grévistes que les autres auront réussi à convaincre. Quand aux voitures brûlées et autres « dégâts matériels » que ressassent les médias, rassurez vous ils seront payés par les assurances ou par les proprios mais certainement pas par l’état.
L’état à besoin des « casseurs » et autres « non-étudiants » pour unifier le reste de la jeunesse. Le gouvernement normal craint les émeutes qui sont les symptômes de son échec, tandis qu’elles sont une chance pour celui qui n’aspire qu’à installer des flics dans les garderies.

L’ennemi est donc clairement désigné : il a une capuche ou une crête, n’est pas étudiant, vit dans une cité et est si possible issu de l’immigration. Si on compte ça fait quand même un certain nombre de cibles pour la « justice » française. Le gouvernement est donc clairement en train de créer une sorte de super-bouc-emmisaire contre lequel unir les « citoyens ». On se croirait dans 1984 d’Orwell, il n’y a qu’un seul ennemi et tous doivent faire front. Les manifestants sont appelés à oublier leurs revendications car il y a plus important, des vitrines sont cassées ! Pour rester dans la science fiction on nous présente maintenant la solution médicale à la délinquance, avec dépistage et traitement entre 0 et 3 ans ! Grande nouvelle on ne devient pas délinquant en réaction à la société, on naît en tant que tel ! Décidément les substituts du procureur vont avoir du boulot…


Source : Indymedia Grenoble
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jeanot 38



Nombre de messages : 167
Date d'inscription : 15/03/2006

MessageSujet: Re: Sur les casseurs...   Mar 28 Mar à 22:49

Si des casseurs trouvent assez de bonnes âmes pour théoriser, justifier voire excuser ou souhaiter leurs (ex)actions, je me pose des questions ?
Pourquoi n'exprimment-ils pas leur révolte dans des mouvements spécifiques, à leurs dates, à leurs heures, pourquoi toujours se rattacher à des mouvements existants qui ne veulent pas d'eux ?
Ils troublent ainsi leur propre message et passent pour des parasites, des suceurs d'évènements voire des alliés du pouvoir en servant de repousoir.
Les images du 20 heures ne sont jamais des hasards.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Sur les casseurs...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les meilleurs "casseurs de plaquage"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Grenoble mobilisé contre le cpe :: Compte rendu-
Sauter vers: