Grenoble mobilisé contre le cpe

anti cpe
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Jeudi 24 mars : récit des événements

Aller en bas 
AuteurMessage
patbakou



Nombre de messages : 84
Date d'inscription : 15/03/2006

MessageSujet: Jeudi 24 mars : récit des événements   Ven 24 Mar à 10:04

Source: http://grenoble.indymedia.org/index.php

<<<
Jeudi 23 mars, plus de 10 000 personnes ont manifesté à Grenoble.
A la fin de la manif et pendant plus de 3 heures, le centre ville s'est transformé en champ de bataille(http://grenoble.indymedia.org/index.php?page=article&filtre=0&droiteA=0&numpageA=1&id=2294.UBchamp). Les manifestant-e-s ont resisté aux charges de la police (flash ball, matraques, lacrymo) en érigeant des barricades enflammées. Selon l'AFP: une trentaine de personnes arrêtées et plusieurs blessés dont 4 policiers. Une vidéo là (https://www.youtube.com/watch?v=u6V5ESRxSWw).

Par ailleurs, la galerie des amphis de l'UPMF (université Grenoble II) est occupée nuit et jour par les opposant-e-s au CPE depuis le 9 mars (n'hésitez pas à les rejoindre !).
>>>


Source: http://grenoble.indymedia.org/index.php?page=article&filtre=0&droiteA=0&numpageA=1&id=2294.UBchamp

<<<
Comme le disent d'autres articles, la manif de jeudi fut très tranquille pour son parcours normal, c'est à dire jusqu'à Verdun.
Ensuite, c'est à dire à partir de 17h et jusqu'à environ 20h, c'était plutôt "chaud patate". Voici un petit récapitulatif subjectif des faits marquants d'une fin d'après midi comme il n'y en avait pas eu depuis longtemps à Grenoble.

1) une demi heure après la manif, 2-3 choses commencent à voler place de Verdun en direction des CRS : réaction immédiate de la BAC qui embarquent 3 ou 4 personnes plus ou moins au hasard : réaction immédiate des manifestant-e-s qui protestent et donc qui, comme à l'accoutumé, se font gazer (vous verrez ça ne fait que commencer). S'en suit une dispersion partielle de la place; pendant quelques minutes, les gens tenteront de revenir avant de se refaire gazer . On s'aperçoit tout de suite que l'ambiance n'est pas tout à fait comme les dernières manifs, de par la présence massive de "gens des tiéquars" (autrement appelés kaillera) qui sont plutôt très motivé-e-s. Une voiture est renversée à côté de la place, ce qui suscite l'indignation de plusieurs baba cools "peace and love"; ça commence à se prendre la tête entre manifestants avant qu'une charge de CRS finisse de régler les conflits internes.

2) Une des charges réussit à virer plus ou moins tout le monde hors de la place. les manifestant-e-s se retrouvent dispersés, quelques un-e-s partent mais beaucoup restent, regroupés (à mon avis) à environ trois endroits différents, sans savoir trop ce qui se passait dans les autres endroits. Rue Lesdiguères (à 200), on tente de regagner la place, on se fait gazer plusieurs fois; puis on rejoint pas mal de gens rue de la liberté. Au bout de quelques minutes de scandages "CRS SS" et "police partout = justice nulle part" devant une dizaine de CRS et BAC, on se refait gazer et on se retrouve progressivement place vaucanson, en étant somme toute pas mal éparpillés. Plusieurs fois, des gens de la BAC, assez discrets de l'autre côté des manifestant-e-s, profitent de la panique de la fuite suite à un gazage pour arrêter une personne, bien entendu basanée.

3) A noter qu'en fait, à part les tensions du début, l'ambiance est bonne entre gauchistes et kaillera; tout le monde est uni contre les flics.

4) Pas mal de gens se retrouvent pas loin de l'arrêt Hubert Dubedout, on se regroupe, on essaye de recommencer à avancer, certain-e-s se tenant pas les bras, jusqu'à un nouveau gazage, qui lui a lieu devant la Fnac en plein centre ville, devant beaucoup de gens "normaux" revenant du shopping. On assiste alors à une nouvelle technique : des bagnoles de "police nationale" remplie de CRS fonçant dans le tas à toute allure avec la portière ouverte et un CRS à moitié dehors prêt à mordre; technique qui, il faut bien le reconnaître, a une certaine efficacité.
Une nouvelle fois on se regroupe, on est alors environ, allez au pif 400, et s'en suit un moment assez "beau" : on se remet à avancer vers hubert Dub avec vraiment beaucoup d'énergie colllective en scandant des slogans, en dehors des classiques, comme "la rue, la rue, est à nous" ou "l'Etat assassine, assassinons l'Etat". Ensuite
nouveau gazage
fuite puis regroupement
nouveau gazage
les flics ont l'air de partir de la place grenette.

5) Donce on se regroupe encore, à disons 250, et on se dirige vers Verdun. Aucun flic ne nous empêche d'y arriver. Par contre là bas devant la pref, il y a autant de flics que de gros lourds à un spectacle de jean marie Bigard. Ils ne tardent donc pas à charger, alors on se replie un peu dans la rue du tram, une barricade est érigée, les CRS gazent, mais visent mal, et la lacrymo pete la fenêtre d'un appart pour atterir dedans (par la suite les voisin-e-s sortent et disent qu'els vont porter plainte contre les flics). la barricade est enflammée, les flics chargent, (...), on se retrouve place F Poulat ou a lieu la charge ultime qui finit de dsiperser les gens (en tous cas à ce que je sais).

6) pendant tout ce moment, le feu a été mis à plusieurs poubelles, des pubs ont été eenlevées, des terrasse, comme celle du Quick, un peu déménagées et beaucoup de projectiles divers lancés en direction des flics. Il y a eu plusieurs blessés et au moins dix arrestations.

7) Quand on était en centre ville, la situation faisait réagir beaucoup de gens assez diversement; mais à mon grand étonnement pas mal de gens se ralliaient à la cause des manifestant-e-s, évoquaient Mai 68, et disaient que de toute façon il fallait bien en passer par là... (bien entendu il y avait aussi plein de réacs).

Cool Pour finir un petit truc marrant : selon une brève de l'AFP grenoble, un mec de la BAC serait grièvement blessé parce qu'il aurait reçu accidentellement un tir de flash ball à bout portant de la part d'un de ces collègues...

Dany
>>>

--
Patrick
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
blackduty



Nombre de messages : 98
Date d'inscription : 23/03/2006

MessageSujet: Re: Jeudi 24 mars : récit des événements   Ven 24 Mar à 10:34

J'aime l'info objective Laughing

Citation :
"CRS SS" et "police partout = justice nulle part" devant une dizaine de CRS et BAC, on se refait gazer et on se retrouve progressivement place vaucanson, en étant somme toute pas mal éparpillés. Plusieurs fois, des gens de la BAC, assez discrets de l'autre côté des manifestant-e-s, profitent de la panique de la fuite suite à un gazage pour arrêter une personne, bien entendu basanée.

A noter qu'il devrait faire gaffe en ecrivant ceci... on peut tout a fait en déduire que la BAC est l'equivalent d'une Gestapo, ce qui est loin d'etre le cas... donc par respect pour un certain nombre de victimes...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
patbakou



Nombre de messages : 84
Date d'inscription : 15/03/2006

MessageSujet: Re: Jeudi 24 mars : récit des événements   Ven 24 Mar à 10:52

1) je me suis planté dans le titre: c'est bien sûr le jeudi 23 mars et non 24 mars. Quand on prévisualise ce qu'on va poster, le titre n'apparait pas Sad

2) On a pu constater que les forces de l'ordre s'en prenaient de préférence aux beurs (témoignages d'étudiants à la galerie des amphis). Place Victor Hugo un CRS s'est exclamé "chic ce soir on se faire du rebeu !"

--
Patrick
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
KTy



Nombre de messages : 128
Date d'inscription : 21/03/2006

MessageSujet: Re: Jeudi 24 mars : récit des événements   Ven 24 Mar à 12:06

T'as raison, l'amalgame t'amenera loin...
T'es un champion.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aeliss



Nombre de messages : 60
Date d'inscription : 21/03/2006

MessageSujet: Re: Jeudi 24 mars : récit des événements   Ven 24 Mar à 12:48

KTy a écrit:
T'as raison, l'amalgame t'amenera loin...
T'es un champion.

Franchement t'es pas la personne la plus avenante et la plus modeste que j'ai pu lire ici. ... Neutral
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
KTy



Nombre de messages : 128
Date d'inscription : 21/03/2006

MessageSujet: Re: Jeudi 24 mars : récit des événements   Ven 24 Mar à 12:55

On est là pour débattre, pas pour etre "avenant".
Pour la modestie, tu repasseras.

Si tu me lis sur ce forum, tu verras que je m'efforce de combatre les contre-vérités, la mauvaise foi et la démagogie qui alimentent honteusement ce mouvement. Vous avez tout à perdre à faire ce que vous faites. TOUT.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aeliss



Nombre de messages : 60
Date d'inscription : 21/03/2006

MessageSujet: Re: Jeudi 24 mars : récit des événements   Ven 24 Mar à 12:59

KTy a écrit:
On est là pour débattre, pas pour etre "avenant".
Pour la modestie, tu repasseras.

Si tu me lis sur ce forum, tu verras que je m'efforce de combatre les contre-vérités, la mauvaise foi et la démagogie qui alimentent honteusement ce mouvement. Vous avez tout à perdre à faire ce que vous faites. TOUT.


De toute façon, tout le monde à bien compris ici ô combien tu sais tout ! et ô combien nous sommes tous des moutons qui fonçont droit dans le mûr !
Je pense exactement le contraire, rien à perdre tout à gagner... Et pour ta gouverne, discussion, débats n'excluent pas politesse... et toi, tu frises la vulgarité
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
trade-off



Nombre de messages : 10
Localisation : Grenoble
Date d'inscription : 23/03/2006

MessageSujet: Re: Jeudi 24 mars : récit des événements   Ven 24 Mar à 13:11

patbakou a écrit:

Cool Pour finir un petit truc marrant : selon une brève de l'AFP grenoble, un mec de la BAC serait grièvement blessé parce qu'il aurait reçu accidentellement un tir de flash ball à bout portant de la part d'un de ces collègues...

Mais ça va pas bien??? ça n'a rien de marrant!!! Il faut se relire avant d'écrire des choses pareils!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
KTy



Nombre de messages : 128
Date d'inscription : 21/03/2006

MessageSujet: Re: Jeudi 24 mars : récit des événements   Ven 24 Mar à 13:13

Je suis vraiment curieux de savoir en quoi tu as tout à gagner à bloquer ton université contre l'application du CPE... Exclamation Question

Car,
* les examens de fin d'années vont, soit etre bradés, soit etre mal organisé, soit vous ne serrez pas pret.
* vous empechez ceux qui veulent étudier librement de le faire.
* beaucoup de dégradations qui vont devoir etre payé par mes impots.
* vous donnez une image d'une jeunesse ultra-conservatrice, complètement ignorante de ce qui se passe autour de vous, en Europe et dans le Monde. Et vos futurs employeurs ne sont pas pret de l'oublier.
* en refusant la petite réforme de fond qu'est le CPE, vous poussez encore un peu plus la France dans l'impasse. Vous pensez que le systeme d'assistanat est un du, vous n'avez pas de vision ni de projet pour l'avenir; Vous travaillez au déclin de la France déjà bien avancé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aeliss



Nombre de messages : 60
Date d'inscription : 21/03/2006

MessageSujet: Re: Jeudi 24 mars : récit des événements   Ven 24 Mar à 13:23

KTy a écrit:
Je suis vraiment curieux de savoir en quoi tu as tout à gagner à bloquer ton université contre l'application du CPE... Exclamation Question

Car,
* les examens de fin d'années vont, soit etre bradés, soit etre mal organisé, soit vous ne serrez pas pret.
* vous empechez ceux qui veulent étudier librement de le faire.
* beaucoup de dégradations qui vont devoir etre payé par mes impots.
* vous donnez une image d'une jeunesse ultra-conservatrice, complètement ignorante de ce qui se passe autour de vous, en Europe et dans le Monde. Et vos futurs employeurs ne sont pas pret de l'oublier.
* en refusant la petite réforme de fond qu'est le CPE, vous poussez encore un peu plus la France dans l'impasse. Vous pensez que le systeme d'assistanat est un du, vous n'avez pas de vision ni de projet pour l'avenir; Vous travaillez au déclin de la France déjà bien avancé.

Primo, qui a dit que je blocais mon université ?! Je manifeste, et c'est déjà pas mal... mais je pense que le débat ne sert à rien avec toi. Je respecte ta position, mais toi, pas la mienne. Je ne répond plus à tes provocations. ni voit pas là un signe d'une quelconque faiblesse.... juste d'une lassitude et d'un agacement bien avancé. Une chose est sure, ce n'est pas en agressant les gens comme tu le fais que tu les ralieras à ta cause. Bien au contraire...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
KTy



Nombre de messages : 128
Date d'inscription : 21/03/2006

MessageSujet: Re: Jeudi 24 mars : récit des événements   Ven 24 Mar à 13:35

Mon aggresivité relative vient du fait que je suis excédé, non pas par la cause que vous défendez, mais par les arguements et la méthode employée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aeliss



Nombre de messages : 60
Date d'inscription : 21/03/2006

MessageSujet: Re: Jeudi 24 mars : récit des événements   Ven 24 Mar à 13:44

KTy a écrit:
Mon aggresivité relative vient du fait que je suis excédé, non pas par la cause que vous défendez, mais par les arguements et la méthode employée.

une solution pour toi : change de forum.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
KTy



Nombre de messages : 128
Date d'inscription : 21/03/2006

MessageSujet: Re: Jeudi 24 mars : récit des événements   Ven 24 Mar à 13:46

Pour vous laissez vous auto-congratuller et entretenir la désinformation ? Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aeliss



Nombre de messages : 60
Date d'inscription : 21/03/2006

MessageSujet: Re: Jeudi 24 mars : récit des événements   Ven 24 Mar à 13:49

si tu le dit ! j'oubliais que tu es imvesti d'une profonde et importante mission parmi nous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jerome



Nombre de messages : 10
Date d'inscription : 24/03/2006

MessageSujet: Re: Jeudi 24 mars : récit des événements   Ven 24 Mar à 16:39

Après être parti vers 16h30 de la Place où il n'y avait alors vraiment aucun problèmes, Je suis revenu vers 17h30 après un pot en ville afin de reprendre le Tram. Quand je suis arrivé il n'y avait sur la place que les CRS et les casseurs. Des gens comme moi se sont avancés un peu sur la place et on s'est pris plusieurs lacrymos alors qu'on était pas du tout dans l'axe de tir des CRS avec les casseurs.... Une fille a suffoquée apparament à cause de son asthme. Elle est tombé, on a fait ce qu'on a pu pour que l'affrontement ne parvienne pas jusque là mais les CRS ont d'abord chargé dans cette direction... Ok c'était l'endroit où il y avait le plus de gens, mais pas les casseurs. On a du évacuer la fille en toute urgence vers la rue Condrillac, les lacrymos nous suivaient en vol.
Je comprends bien sur l'intervention des CRS sur la place, mais leurs aptitudes biens reconnues à tirer sur tout ce qui bouge n'arrange vraiment pas la situation...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Jeudi 24 mars : récit des événements   

Revenir en haut Aller en bas
 
Jeudi 24 mars : récit des événements
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Jeudi 31 Mars: Disney
» Jeudi 24 Mars
» Soirée sur l'Occitan, le 1er mars, à Bordeaux
» 21 mars lorient Mario Gatti
» Delta Ebro Mars 2010

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Grenoble mobilisé contre le cpe :: Compte rendu-
Sauter vers: